Antoine Mauduit, une vie haut-alpine marquante

Philippe Franceschetti, Antoine Mauduit, une vie en résistance (1902-1945), Grenoble : Presses universitaires de Grenoble, 2017, 312 p., 19 €.

L’intérêt de ce livre très documenté est d’approfondir les questions que pose la personnalité de Mauduit. Ph. Franceschetti donne des voies d’interprétation: Mauduit un soldat d’un ardent zèle patriotique? un mystique nourri de la spiritualité du sacrifice du Christ et du message de ND de la Salette ? bref,une étonnante, originale, et féconde « voie à part » (p.275) ? Comme l’indique le titre « Une vie en résistance », en Antoine Mauduit s’est constitué un profond « esprit de résistance » contre les formes d’injustice et contre les formes de déshumanisation. Sur cette base spirituelle, Mauduit a été un charismatique entraîneur d’hommes pour devenir des résistants. Il est ainsi une des grandes figures de la Résistance. Il puisait sa vigueur dans sa foi chrétienne, par l’intercession de la Vierge. Sa vie est ancrée dans l’Histoire de notre pays et des Hautes-Alpes, et son témoignage de foi est rayonnant.

Dans la Préface, Jean-Marie Guillon, universitaire auteur du « Dictionnaire historique de la Résistance » (Marcot, 2006) se réjouit d’une telle étude qui révèle la force de l’Espérance, la capacité à dire « non », à résister à ce qui est destructeur de la dignité humaine. Le lecteur trouve en Annexe de précieux documents (messages de Mauduit, lettres,..), d’utiles Index de noms de personnes et de lieux, et une riche bibliographie. C’est peu de dire que cet ouvrage comble une lacune. Il met au jour des aspects ignorés des tout débuts de la Résistance.


Père Pierre Fournier
membre de l'équipe du service de formation permanente
diocèse de Gap et d'Embrun

4 commentaires

  1. Ce que j’ai pourtant trouvé un peu surprenant est la place accordée dans ce livre à François Mitterrand. Certes, je ne minimise pas l’impact commercial et « médiatique » que peut représenter le label de l’Institut François Mitterrand. Antoine Mauduit aurait-il pu imaginer de voir son action présentée sous le patronage de quelqu’un qui fut, à Montmaur, un de ses visiteurs et interlocuteurs parmi de nombreux autres ? Même s’il est vrai que cet interlocuteur parvint à se faire rapidement une place de premier plan dans les organisations de prisonniers crées là-bas, son avenir politique étant par ailleurs difficilement imaginable en 1943…
    Alors, plutôt que le patronage de l’ancien Président de la République, celui des autorités religieuses responsables du sanctuaire Notre-Dame de La Salette n’aurait-il pas mieux « convenu » ? Moins médiatique, il est vrai !
    Un autre livre : Georges Rosenvalon, une figure de la résistance dans les Hautes Alpes écrit par André Rosenvalon, en aout 2018, nous donne de précieux renseignements sur la période qu’il a partagée avec Antoine Mauduit de 1941 à 1944.
    Le contenu de ce livre donne des informations précises et détallées non seulement sur les activités de « La Chaîne » mais aussi les relations avec les autres réseaux et mouvements de résistance.
    Ce sont des renseignements précis et concrets sans interprétations où descriptions romancées.
    Pierre AMIOT neveu d’Antoine Mauduit

  2. Monsieur Amiot,

    Merci bien pour vos réflexions sur votre oncle.
    Oui, ne pas surdimensionner la référence – assez médiatique – à F Mitterrand,
    mais plutôt ND de la Salette, sa référence si sensible
    et inscrite dans le nom « La Chaîne »

    Cette année, il n’y a pas eu la cérémonie habituelle à sa tombe,
    car,le nombre des anciens de 39-45 s’éclaircit..
    Notre projet pour l’an prochain: relancer une cérémonie
    sur la base de la Paroisse, de Ph Franceschetti qui a écrit le livre A Mauduit, et d’autres.
    Vous avez des suggestions ?

    Le livre sur G. Rosanvallon:
    oui, les indications qu’il donne sur ses relations avec A Mauduit, avec « La Chaîne »,.
    C’est une approche qui situe bien le contexte local et ses interlocuteurs.

    Cordialement
    Père Pierre Fournier, à Veynes – Montmaur.

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *