La sagesse et le bonheur

Christophe André, Alexandre Jollien, Matthieu Ricard, Trois amis en quête de sagesse, Paris : L’iconoclaste, Allary éd., 2016, 481 p., 22€90.

Trois auteurs venus d’horizons très différents, à la forte personnalité, pourtant liés par une profonde amitié, partagent leur expérience et leur sentiments sur des sujets qui touchent au quotidien, à la vie, au bonheur. Ce livre a été écrit lors d’un séjour en Dordogne, en quelques jours, sur la base de leurs échanges.

Christophe André est l’auteur de Vivre heureux : psychologie du bonheur (disponible ici). Médecin psychiatre, il est l’un des premiers à introduire la méditation en psychothérapie. Alexandre Jollien est un philosophe chrétien, actuellement établi en Corée pour découvrir la voie du Zen. Son ouvrage Le métier d’homme (disponible ici) a connu un grand succès. Matthieu Ricard, fils de Jean-François Revel, est un moine bouddhiste. Chacun apporte son expertise : Christophe André donne des conseils pratiques, Matthieu Ricard montre son détachement et sa sérénité. Alexandre Jollien apporte l’expérience de celui qui a vécu des épreuves douloureuses et qui les a surmontées. Pour une lecture chrétienne, c’est sa voix qui raisonne le plus. Ses références théologiques sont nombreuses, en lien avec son histoire.

Dans l’introduction, les trois auteurs se présentent, reviennent sur leur parcours et s’interrogent sur leurs motivations à écrire ce livre. Ils sont unanimes : ils souhaitent partager leurs expériences pour aider leurs lecteurs à vivre heureux. Leur quête de sagesse est une recherche du bonheur, qui se trouve en apaisant sa relation à soi-même et aux autres. Ce livre ne donne pas une recette qui pourrait s’appliquer à tous, mais invite plutôt à une réflexion sur le chemin à parcourir, qui est une progression où l’on apprend de ses erreurs. Un maître-mot pour avancer : la bienveillance.

Le style oral du texte le rend facile à lire, impression accentuée par la présentation claire du livre. Le papier est de qualité et les grandes marges aèrent le texte. Les citations mises en exergue attirent l’oeil du lecteur qui survole, et le lecteur pressé bénéficiera pleinement des « conseils pratiques » placés à la fin de chaque chapitre.

Pensé avant tout pour une lecture personnelle, cet ouvrage est pourtant à recommander aux personnes chargées de pastorale, particulièrement de la santé. Les chapitres sur l’écoute, sur le corps, sur la souffrance peuvent ouvrir une réflexion sur leur pratique.

Hélène Biarnais
bibliothécaire du diocèse de Gap et d'Embrun

Articles en lien :

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *