Les homélies du Père Louis Lochet

RETROUVER LA SIMPLICITE. Méditations pour mieux vivre.
Louis LOCHET,
éd. Salvator, 2018, 255 p., 20 €.

             Ces « méditations pour mieux vivre » sont les homélies du Père Louis Lochet (1914-2002), rassemblées par ses confrères du diocèse de Reims, le P. André Abelé et le P. Joseph Hannesse, avec Monique Mazzoléni qui a déjà publié « Louis Lochet, prêtre et prophète. De Reims aux Foyers de Charité » (2015, éd. Salvator). Chaque thème est ouvert par un titre dynamique et s’accompagne du commentaire de l’Évangile d’un dimanche ou d’une fête, ainsi que d’une méditation qui poursuit l’actualisation de la Parole de Dieu, et une prière adaptée, tirée de son « Carnet de Route d’un pèlerin ». La Table des matières situe ces Évangiles selon une partie des trois années liturgiques: Temps ordinaire, Avent, Carême, Pâques et temps pascal, Ascension, Pentecôte…

              L’intérêt de cette présentation est d’offrir une nourriture spirituelle au fil du temps liturgique, mais aussi en toute occasion de réflexion chrétienne « aux carrefours de la Vie » (p.11) sur des enjeux personnels, sociaux, ecclésiaux. Car « avons-nous rencontré Jésus-Christ ? » (p.21). La foi est « un choix, une conversion » (p. 234-239). L. Lochet livre ici le fruit de son expérience spirituelle de formateur au Grand Séminaire de Reims, et surtout de son expérience pastorale de curé de paroisse à Reims. Ces méditations sont donc riches d’une théologie pastorale et spirituelle pour la vie ecclésiale. Son ancrage dans la période préparatoire au Concile et dans la réception de Vatican II est aimanté par sa passion de la « joie de l’Évangile » dans une perspective missionnaire au cœur du monde concret contemporain. Paul VI et Urs von Balthasar l’ont cité comme témoin rayonnant de l’Évangile du Christ, cet « ami de tous les jours » (p.157). Sa proposition de « retrouver la simplicité » repose sur un sens aigu de l’Incarnation du Fils de Dieu dans la pâte humaine, de l’Eucharistie ce « Sacrement envahissant » (p.83), de l’effusion de l’Esprit Saint, du rôle de la Vierge Marie, de la mission de l’Église (sa proximité, ses ministères,..).. Autant de traits qui consonent bien avec l’École française de spiritualité. Le P. Lochet sait rendre vivantes ses homélies par des exemples, des références pertinentes à l’actualité et aux signes d’espérance (p.90). Ses interpellations en « tu » ou en « vous », ou « Attention! », vont directement au cœur de ses auditeurs. Ainsi s’agit-il de « mieux vivre » en accueillant l’action actuelle du Christ en nous et dans nos divers milieux de vie.

Père Pierre Fournier
membre de l'équipe du service de formation permanente
diocèse de Gap et d'Embrun

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *