Une biographie de saint François d’Assise

G. K. Chesterton, Saint François d’Assise, Paris : Éd. le Bruit du temps, 2016, 232 p., 14 €.

Le célèbre poète anglais a publié cette biographie de saint François d’Assise en 1923, peu après sa conversion au catholicisme. La traduction en français est parue en 1925, aux Éd. Plon, réalisée par Isabelle Rivière, écrivain, sœur d’Alain-Fournier. Voici la réédition de cette traduction « très fidèle », avec la préface inédite d’Anne Weber qui se félicite de cette réédition, vu la force de « la foi et la capacité de s’émerveiller » de saint François et de G. K. Chesterton.

G. K. Chesterton présente d’abord le « problème de saint François » : les approches historique, religieuse (spirituelle ou rationaliste), et littéraire. L’auteur est très attentif au contexte social médiéval : saint François a « changé le monde » en stimulant l’« énergie réformatrice des temps médiévaux et modernes (socialisme chrétien, démocratie catholique) dont le mot d’ordre est : Dieu est le Dieu des pauvres » (p. 230). Puis François le guerrier, le bâtisseur, le « jongleur de Dieu », le petit pauvre, à l’origine des trois Ordres (frères franciscains, religieuses disciples de sainte Claire, et laïcs de spiritualité franciscaine).

Après avoir abordé les miracles opérés par saint François, Chesterton évoque la mort du saint d’Assise – son accueil de « notre sœur la mort corporelle » – et sa postérité rayonnante, ce si vivant et si étonnant « miroir du Christ ».

Après les biographies de saint François par Julien Green, Jacques Le Goff, Éloi Leclerc, et d’autres encore, il est bon de connaître ce regard émerveillé sur François, ce « troubadour amoureux de Dieu, et véritablement amoureux des hommes, ce qui est une vocation mystique beaucoup plus rare » (p. 32). De quoi mieux comprendre que le pape actuel ait choisi de s’appeler François.

Voir tous les ouvrages sur saint François d’Assise


Père Pierre Fournier
membre de l'équipe du service de formation permanente
diocèse de Gap et d'Embrun

Articles en lien :

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *