Chrétiens à l’est de l’Europe

Lidiya Houbytchet Svitlana Hourkin, Persécutés pour la Vérité, les gréco-catholiques ukrainiens derrière le rideau de fer, Lviv : université catholique d’Ukraine, 2018, 192 p, 40 €.

Cet ouvrage, qui a obtenu le prix académique 2019 décerné par l’Œuvre d’Orient, est publié par l’Institut d’histoire de l’Église de l’université catholique d’Ukraine. Cet institut est fondé en 1992 par Mgr Borys Gudziak. Celui-ci est actuellement archevêque de l’éparchie des Ukrainiens à Philadelphie (États-Unis). Il situe dans une préface intitulée « L’Église des catacombes : une école de la foi pour le XXIe siècle et au-delà » l’objectif initial de l’Institut : « étudier la vie dans les catacombes de l[’Église gréco-catholique ukrainienne] et […] documenter l’héritage des martyrs et des confesseurs de la foi – les connus, les moins connus, ou les sans-noms » (p 5). Il considère que « L’Église des catacombes de la deuxième moitié du XXe siècle est une école pour l’Église du XXIe siècle ».

Cet ouvrage, à partir de photographies, raconte l’histoire récente de l’Église gréco-catholique ukrainienne. Des textes des différentes époques parcourues, allant des années 1920 jusqu’à la fin des années 1980 complètent cette documentation. L’Église de la diaspora (France, p 182-183 et 186 ; Belgique, p 184-185) n’est pas oubliée. Très agréable à lire, cet album est essentiel à qui veut comprendre l’histoire de l’Église en Ukraine.

Luc-André Biarnais
archiviste du diocèse de Gap et d'Embrun

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *