Il vit ! Le Christ !

Pape François, Christus Vivit : exhortation apostolique post-synodale, Paris : Emmanuel, 2019, 167 p. [3,90 €]

Disponible aussi en édition en ligne : http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20190325_christus-vivit.html

Sur « les jeunes et le Christ », le pape François adresse son exhortation apostolique post-synodale « aux jeunes et à tout le Peuple de Dieu » : « Il vit ! le Christ, ton espérance. Il est la plus belle jeunesse du monde ». Le pape fait suite au synode Les jeunes, la foi, et le discernement vocationnel d’octobre 2018 à Rome, réalisé avec des délégués venus des cinq continents, des jeunes et des évêques. Ces participants ont remis au pape leur document final (mentionné DF dans cette exhortation). Au fil des neuf chapitres de l’exhortation, dans un langage clair, le pape s’adresse « avec affection » aux jeunes sur un ton direct, encourageant, dynamique et chaleureux. Il n’hésite pas à dire : « Toi, dans ta vie… » Il se réfère au DF ainsi qu’aux documents des épiscopats des divers continents, des papes précédents (Jean-Paul II surnommé le « pape des jeunes, des JMJ », Paul VI en son Message aux jeunes lors du Concile…). Le pape écrit sur un ton tout à fait personnel quand, au chapitre 4, il tient à dire « une Bonne Nouvelle pour les jeunes : Dieu le Père t’aime infiniment, le Christ t’a sauvé et il continue à te sauver, l’Esprit Saint te fortifie.. Chaque jour, prie l’Esprit Saint ».


L’exhortation commence par une conviction : « Le Christ est jeune, toujours jeune, et il rajeunit sans cesse le monde ». Le pape François brosse un alerte tableau biblique des jeunes personnages du Premier Testament : les jeunes Joseph, Samuel, David, Jérémie, la jeune servante de Naaman… Et dans le Nouveau Testament : la jeune Marie de Nazareth, impressionnante de foi et de courage, le « jeune homme riche » de la parabole, le fils prodigue et son frère. Une place spéciale est accordée à « Jésus éternel jeune » : le jeune Jésus à Jérusalem, puis ouvrant le chemin à ses disciples jusqu’à la Croix et lors de sa résurrection. A propos de l’histoire de l’Église, le pape se plaît à énumérer le rayonnement des jeunes saints au fil des siècles depuis saint Sébastien, saint François d’Assise, sainte Jeanne d’Arc… jusqu’à ce jour, jusqu’à l’Amérique Latine et l’Asie, en passant par saint Dominique Savio, le jeune sportif Pier Giorgio Frassati… Le pape insiste : « Jeunes, vous êtes l’aujourd’hui de Dieu » dans le contexte actuel. Ce contexte est « un monde en crise », bien analysé : la complexité socio-culturelle de beaucoup de sociétés, le monde numérique ou digital, l’importance des réseaux sociaux, mais aussi les difficultés à se situer affectivement, les tentations multiples, les chemins de traverse, l’accès incertain à l’emploi, les flux migratoires, les abus sur mineurs. Pour les jeunes, le monde est le lieu de leur joie, mais leur croissance intérieure passe par la lutte pour trouver une voie car « il y a une issue ». Le pape manifeste ainsi sa confiance profonde : même les échecs peuvent être source de progression. En lisant ces propos stimulants, nous pensons à la « morale de la gradualité », déjà très présente dans l’exhortation L’amour dans la famille. Amoris laetitia (2016). L’exhortation se termine ici par un chapitre sur « la vocation » : la jeunesse du Christ s’exprime dans le fait qu’il s’adresse à chaque jeune en l’appelant à se réaliser pleinement dans sa relation à Dieu et aux autres dans les diverses formes de vocations. La vocation oriente vers la vie consacrée, mais aussi vers la famille par le biais du mariage, toujours vers le service fraternel, car Jésus est le serviteur jeune. Le jeune lecteur trouve en cette exhortation une vraie source de joie, réaliste et entraînante, devant la vie, devant la destinée humaine personnelle et solidaire au cœur de la société et de l’Église d’aujourd’hui. Elle offre à tous, aux familles, aux groupes, une forte base de réflexion, de méditation et de dialogue.


Père Pierre Fournier
membre de l'équipe du service de formation permanente
diocèse de Gap et d'Embrun

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *