La lumière fatiguée de Brunor

Brunor, La lumière fatiguée, coll. : les indices pensables, Langres : Éditions Brunor, 2015, 48 p. [15 €]

La forme graphique de l’ouvrage de Brunor, La Lumière fatiguée, permet à beaucoup d’enfants et de jeunes de le lire avec profit. Les concepts philosophiques maniés avec finesse le destinent pourtant plutôt à des adolescents à l’origine.

Les « indices pensables » sont une série de livres dessinés par Brunor. Ouvrages de vulgarisation de la philosophie, ils veulent être un objet pour « démasquer progressivement les fausses croyances qui retardent l’exercice normal de la pensée [et] contre le créationnisme aveugle et certaines interprétations hâtives du darwinisme ».

Il permet de mieux comprendre les réflexions des philosophes et scientifiques, leurs travaux, et la place de Dieu dans la pensée… l’auteur évoque « le vieux système du Dieu bouche-trous, utilisé si facilement comme un joker pour combler toutes nos espérances » (p 16) avec une référence explicite à Philipulus le Prophète, création d’Hergé dans L’étoile mystérieuse.

La conclusion est joliment hypothétique et pleine d’espérance « car nous savons aussi, que la création n’est pas encore achevée » (p 48).

Brunor viendra à Gap dans le cadre des conférences de Saint-Arnoux le jeudi 28 mars 2019.

Luc-André Biarnais
archiviste du diocèse de Gap et d'Embrun

2 commentaires

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *