Parler aujourd’hui de Providence

Christoph Theobald et collab., Parler aujourd’hui de Providence, Recherches de Science Religieuse, n° 106/2. avril 2018,  100 p., 23 €. 

Ce numéro des Recherches de Science Religieuse animées par les Pères jésuites est consacré à l’importante question de la foi en la Providence, en « la conduite du monde par un Dieu bienveillant ». En principe, le mot est orthographié avec majuscule « Providence » quand il s’agit de la question de Dieu, et avec minuscule « providence » quand il s’agit de la pensée philosophique. Le père Theobald ouvre la réflexion sur la « réinterprétation » présente du mystère chrétien, notamment sur la Providence, devant la rude présence du mal, des violences,.. Dans le domaine spirituel, le P. Salin analyse la démarche du « s’abandonner à la Providence » dans la perspective des auteurs mystiques (Eckhart, Fénélon, Madame Guyon, Caussade…).

Pour sa part, le père Valadier interroge « les philosophes devant l’Histoire » quant à la providence, cette « idée neuve en Occident » et contestée (Nietzsche…). Bibliste, le père Aletti explore « la question de la providence divine dans les Écritures »: avec les psaumes, Job, et « Jésus, instrument de la providence divine », puis saint Paul (la prédestination…). Comme dans le titre de l’ensemble du numéro figure la prière « Que ta volonté soit faite », l’universitaire Christian Boudignon scrute les enjeux de cette prière chez les Pères de l’Église. Il examine ses résonances selon Origène (imiter la perfection céleste des anges), Grégoire de Nysse (dans l’action du Christ médecin) et st Maxime le Confesseur (dans « le désir tonique » envers Dieu). À l’écoute de ces Pères de l’Église, il conclut que « la providence veut le salut des hommes  – leur divinisation –  et donc la coopération de leur volonté » (p. 254). Le théologien Jean-Baptiste Lecuit nous ouvre à l' »épreuve radicale » actuelle de la foi qui nous place au cœur d’un délicat débat entre un « plan infaillible » qui viendrait de Dieu, et la légitime revendication humaine d’ « une liberté qui se risque ».

Évoquant ces diverses et stimulantes approches, le père François Euvé invite à « repenser la Providence ». Ainsi, ce si riche dossier « La providence » nous donne bien des éléments d’approfondissement sur notre conception de Dieu, et de l’être humain dans la signification de sa destinée, de sa liberté et de sa responsabilité pour construire le devenir quotidien et l’Histoire. En un mot, il s’agit du sens de l’être humain en sa dignité en relation avec le Dieu créateur et sauveur en Jésus-Christ. Ce dossier est suivi par deux bulletins critiques sur les études récentes, johanniques ou ecclésiologiques.


Père Pierre Fournier
membre de l'équipe du service de formation permanente
diocèse de Gap et d'Embrun

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *