L’église Saint-Pancrace de Villard

Jean-Paul Fine, La chapelle Saint-Pancrace, Val-des-Près : Transhumances, 2018, 49 p., [10 €].

Le livre de Jean-Paul Fine vient rejoindre le corpus récemment publié sur les chapelles, par exemple l’ouvrage de Claude Altobelli sur Notre-Dame de Bon-Secours à Ailefroide. Ici, l’auteur nous livre une mise au point fort utile sur un édifice emblématique de la paroisse de Villard-Saint-Pancrace, voisine de Briançon. Cette chapelle est d’abord une église paroissiale, jusqu’en 1497. Cette année-là, selon Pierrette Paravy, l’évêque d’Embrun Rostain d’Ancézune se rend dans la localité et dans quelques autres autour de Briançon (De la Chrétienté romaine à la réforme en Dauphiné : évêques, fidèles et déviants, vers 1340 – vers 1530. 2 tomes. École française de Rome : Rome, 1993, p 139).

L’auteur décrit l’édifice en le situant dans la géographie du territoire. L’histoire du bâtiment est présentée : par exemple, les aménagements de 1756 (p 12-13) et la croix bénie en 1983 par le père Léon Bès, qui est curé de 1964 à 2003 (p 16). Les fresques de la fin du XVe siècle, avec onze photographies, sont le sujet des pages 17 à 28. La neuvaine à Saint Pancrace est présentée pages 29 à 31. Elle est décrite en 1906 par l’abbé Alphonse Faure-Brac, curé de 1903 à 1913. Il faut préciser qu’elle est citée dès 1781 selon le dossier consacré au village se trouvant dans les archives du chanoine Louis Jacques.

Des annexes mettent en valeur plusieurs figures ecclésiastiques issues du village. Parmi elles, Mgr Marie-Laurent Cordier (1821-1895), prêtre des Missions étrangères de Paris, évêque de Phnom Penh c’est-à-dire plus précisément vicaire apostolique du Cambodge de 1882 à 1895 (p 43-44). Mgr Paul Borel (1890-1954), prélat d’honneur de Sa Sainteté, ordonné prêtre en 1906, curé recteur de la paroisse Saint-Bernard de Breaux-Bridge (Louisiane) en 1913, est, lui, le sujet d’une notice page 44.

Le curé de la paroisse, le père Jean-Michel Bardet également vicaire général du diocèse, signe l’une des deux préfaces (p 5). L’autre est due au maire de la commune, Sébastien Fine.

Luc-André Biarnais
archiviste du diocèse de Gap et d'Embrun

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *