Deux illustrateurs mettent l’Ancien Testament en image

Philippe Lechermeier, Rebecca Dautremer, Une bible, ancien testament, Vanves : Gautier-Languereau, 2016, 247 p., 18,90 €.

Serge Bloch, Frédéric Boyer, Bible, les récits fondateurs, Montrouge : Bayard, 2016, 519 p., 29,90 €.

À la fin de l’année 2016, deux ouvrages présentent des versions illustrées de l’Ancien Testament. Bien que les résultats soient aux antipodes l’un de l’autre, ils sont issus d’une même recherche, tant sur le texte que sur l’image. Ils ont un but semblable, mettre les textes de l’Ancien Testament à la portée de tous. Bien que difficiles d’abord, ces récits sont fondateurs et indispensables à la compréhension de notre culture.

Rebecca Dautremer, la couleur au service de l’histoire

Une bible, ancien testament est la réédition d’une partie d’Une bible, comme un roman parue en 2014. Le format réduit permet de rendre accessible cette présentation pour un prix plus faible, 18,90 € au lieu de 45 € pour l’ouvrage original (199 € pour l’édition de luxe), qui avait été présenté sur ce site en octobre 2016. On y retrouve les textes travaillés par Philippe Lechermeier et les illustrations de Rebecca Dautremer. Le format est moins ambitieux, mais il est très suffisant pour admirer les images et la mise en page.

L’objectif de Philippe Lechermeier est de donner un texte largement dépouillé de son substrat de foi, pour n’en faire ressortir que le côté littéraire et épique. Le père Pierre Fournier, dans sa recension parue dans Prêtres diocésains n°1516, du mois de mai 2015, précise : « En ce sens, il s’adresse à tous, croyants et non-croyants, en sélectionnant les grands épisodes et les grandes figures bibliques. Dans un style très agréable et vivant, il réécrit le texte biblique en variant les formes : récits, contes, courtes pièces de théâtre (à jouer), poésie… ».

Rebecca Dautremer a une place privilégiée dans les bibliothèques gapençaises et à la médiathèque Mgr Depéry, puisqu’elle est originaire de notre ville. Si elle a plutôt illustré des ouvrages pour enfants, elle relève brillamment le pari de l’image pour adultes, laissant libre cours à son talent pour mettre en scène une ambiance, que ce soit par quelques traits ou grâce à la couleur.

Serge Bloch, un trait incisif et expressif

Les textes de Bible, récits fondateurs ont été élaborés par Frédéric Boyer. Celui-ci a participé à la traduction de la Bible parue chez Bayard en 2001 et a donné la nouvelle version des Confessions de saint Augustin, intitulée Les Aveux. Il est aussi l’auteur de Le Dieu qui était mort si jeune. Il connaît donc bien les textes bibliques et l’exégèse.

Chacune de ses phrases est illustrée par Serge Bloch, ce qui donne une impression de concision à son texte. Impression assez trompeuse puisque chaque épisode occupe une quinzaine de pages, mais renforcée par le trait incisif et épuré de l’illustrateur.

Comme Rebecca Dautremer, Serge Bloch s’adresse habituellement a un jeune public, notamment par la série Max et Lili. Il renforce ici son dessin par l’utilisation de trames colorées, dont les tons pastels n’ont rien de réalistes. Ils donnent pourtant une grande expressivité aux scènes, tout en légèreté. Cet ouvrage a donné lieu à une série animée, visible sur le site http://www.bible-recits.com/. Les épisodes seront disponibles en DVD à partir du 15 mars 2017.

 

Pour le père Pierre Fournier, la bible de Philippe Lechermeier et de Rebecca Dautremer est un « Dynamique support culturel à réelle dimension spirituelle, l’ensemble, texte et dessins, respire souvent la poésie, toujours la clarté et la suggestion ». Cette conclusion peut s’appliquer aux deux ouvrages présentés ici.

Hélène Biarnais
bibliothécaire du diocèse de Gap et d'Embrun

Articles en lien :

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *