La sainteté de Zélie et Louis Martin

William Jean Clapier, Louis et Zélie Martin, une sainteté pour tous les temps, Perpignan : Artège, 2019, 484 p, 9,20 €.

Ce livre, en format « poche », reprend la publication, en 2009, du même titre, en tenant compte, ici, de la canonisation le 18 octobre 2015 des saints époux Martin, Louis (1823-1894) et Zélie (1831-1877), les parents de sainte Thérèse de Lisieux (p. 461). Dans l’histoire de l’Église, la béatification de ces époux a déjà « confirmé l’essor d’une ère nouvelle : la reconnaissance d’une sainteté laïque et conjugale » (p. 440). Leur canonisation donne à la lecture du récit encore plus de profondeur. De quoi mettre à profit le conseil du père Pierre Descouvemont dans la préface : « Lisez tranquillement ce récit. Même si vous croyez déjà bien connaître la vie et le caractère de chacun des époux Martin, vous découvrirez encore au fil des pages ». William Jean Clapier souligne : « La sainteté de Louis et Zélie convient à toutes les situations humaines et à toutes les conditions de vie […] En tout, aimer, croire et espérer dans la présence du Christ » (p. 446).

L’auteur est docteur en théologie, et a publié de nombreux écrits sur Thérèse de Lisieux. Ce récit manifeste « l’étonnante actualité de leur itinéraire » et se déroule en trois parties. D’abord l’histoire respective de Louis et de Zélie, et « les convergences de l’amour ». Puis, la partie essentielle, le « foyer chrétien » en dix-neuf ans de vie conjugale (1858-1877), leur « fécondité entre bonheurs et malheurs » : naissance de neuf enfants, deuils, contexte de guerre et engagements sociaux, la mort de Zélie suite à un cancer (sa disponibilité confiante), et l’implication de Louis « père actif, doté d’un tact maternel ». La troisième partie est consacrée à la grande épreuve de la maladie de Louis (1888-1894), et le don total de lui-même. La bibliographie, l’index des noms de personnes, lieux, et thèmes, les tableaux généalogiques, sont autant d’outils pour la recherche.

La présente biographie, reconnue comme détaillée et complète, traduit bien le sens fort et l’intensité de la vie des Martin. Elle sert de référence aux publications qui la suivent : l’importante œuvre ultime de Mgr Guy Gaucher Sainte Thérèse de Lisieux (Cerf, 2010, 683 p.), synthèse qui éclaire la vie de la famille Martin ; du père Antonio Sangalli et de Fabio Regazzoni : Louis et Zélie Martin. Époux, parents et saints, bel Album de leur vie (L’Emmanuel, 2015, 63 p.) ; d’Hélène Mongin Prier 15 jours avec Louis et Zélie Martin (Nouvelle Cité, 2011, 126 p.) à partir notamment de la correspondance des époux (Le Cerf, 2009, 414 p.) ; du père Thierry Hénault-Morel Louis et Zélie Martin (Le Cerf, 2015, 288 p.), la sainteté d’un couple bien situé dans la spiritualité du catholicisme social (cercles catholiques ouvriers…) ; du père Olivier Ruffray et Odile et Sylvain Delye : Louis et Zélie Martin, la sainteté à portée de main (L’Emmanuel, 2015, 121 p), un « parcours pour couples », très pédagogique. Disposer de cette biographie de William Jean Clapier permet d’apprécier tout l’enjeu de cet événement d’Église où les époux Martin sont les premiers laïcs en couple à être canonisés pour leur si intense amour de Dieu et leur si généreux service des frères.


Père Pierre Fournier
membre de l'équipe du service de formation permanente
diocèse de Gap et d'Embrun

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *