Notre-Dame du Laus en son contexte

François de Muizon et René Combal, Le trésor, histoire et spiritualité de Notre-Dame du Laus, Paris : Salvator, 2018, 190 p., 19 €.

L’universitaire François de Muizon, spécialiste en sciences de l’information et de la communication, s’est passionné pour le « trésor » haut-alpin des événements survenus en la commune d’Avançon, aux XVIIe –XVIIIe siècles, donnant lieu au sanctuaire de Notre-Dame du Laus. Déjà auteur de La vie merveilleuse de Benoîte Rencurel (2004), il explique ici son expertise en communication (p. 10) : à Notre-Dame du Laus, une véritable communication s’est établie entre le Ciel et la terre, entre l’éternité et l’histoire, entre la Vierge Marie et la bergère Benoîte Rencurel (1647-1718). Pour cette approche des faits et de leurs enjeux, François de Muizon a interrogé l’historien du site marial, le père René Combal, qui mène ses recherches sur les réalités du sanctuaire depuis quarante ans, et a rédigé la synthèse Benoîte Rencurel, laïque dominicaine (Rome, 1996, 650 p.) ainsi que Prier 15 jours avec Benoîte Rencurel (2003) et Prier 15 jours avec Notre-Dame du Laus (2018). 

Les deux auteurs entraînent le lecteur dans l’histoire du Laus avec les apparitions de la Vierge à partir de 1664, dans un contexte janséniste, avec le premier miracle important, celui de la jeune dame très handicapée de Saint-Julien en Beauchêne en 1665 (p. 74-76), avec l’accueil des nombreux visiteurs et pèlerins venus pour les confessions, la construction de la basilique, les apparitions (du Christ aussi, chapitre VI) et les guérisons ou miracles, les conversions. Outre ces aspects historiques avec Benoîte Rencurel de 1664 à sa mort en 1718, les auteurs abordent l’extension du lieu marial et son actualité selon la pertinence de son « trésor » et de son rayonnement présent. En second lieu, le message du Laus et sa spiritualité sont bien indiqués : spiritualité du silence, de la paix de l’esprit, et de l’intériorité du cœur en un site privilégié (la basilique, le bel environnement rural de la nature…), expérience fructueuse de la prière, de la réconciliation intérieure, de la miséricorde de Dieu et de son pardon.

Un livre à la fois vivant et bien documenté, avec d’opportuns résumés d’histoire des faits. L’intérêt de cet ouvrage, de sa lecture aisée et motivante, est sa réalisation entière en dialogue entre les deux chercheurs, un laïc et un clerc, le savant et le prêtre, tous deux ouverts à la mystique des événements du Laus et de la grâce du lieu.


Père Pierre Fournier
membre de l'équipe du service de formation permanente
diocèse de Gap et d'Embrun

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *