Un amour purifié

Pascal Ide, Aimer l’autre sans l’utiliser, Paris : L’Emmanuel, 2019, 218 p., 17€.

Aimer l’autre en toute vérité et gratuité, quelle exigence ! Pascal Ide, prêtre de l’Emmanuel, docteur en médecine, philosophie et théologie, affronte cette délicate question comme il a déjà publié Manipulateurs. Les personnalités narcissiques (2016), Sortir de nos relations toxiques (2018), et Le Burn-out. Une maladie du don (2015). L’auteur dédie ce livre-ci à Karol Wojtyla, car les analyses du futur Jean-Paul II (1920-1978-2005), lui paraissent décisives dans Amour et responsabilité. Karol Wojtyla y distingue la « norme utilitariste », la « NU », et la « norme personnaliste », la « NP ». La NU fait dévier l’amour par la tendance à « utiliser l’autre » pour soi-même, à le manipuler, tandis que l’amour guidé par la NP devient respect profond de la « personne » de l’autre. L’auteur fait appel à l’expérience personnelle du lecteur quand l’on se sent soi-même utilisé par l’autre, et quand l’on perçoit nos propres arrière-pensées. De façon très pédagogique, méthodique, et très concrète, Pascal Ide explore les réalités de la NU et de la NP dans la vie individuelle, mais aussi dans la relation des couples (dialogues, sexualité…), des familles, et au travail, mais encore dans les collectivités, ou les communautés comme les paroisses… Pascal Ide donne beaucoup d’exemples tirés de la vie quotidienne, ainsi que de la littérature, des films, et, bien sûr, des épisodes bibliques. La perfection de la « norme personnaliste » culmine dans l’Évangile avec les paroles du Christ, notamment dans le Sermon sur la montagne, pour vivre le respect de l’autre et un sain don de soi-même. L’auteur trace des chemins de guérison pour « transformer la NU subie en NP voulue […] nourrir l’estime de soi, se donner non pas moins, mais mieux ». Un double travail de conversion personnaliste peut s’accomplir : envers la personne de l’autre, en imitant le Christ et les saints, et envers Dieu, par la purification de l’intention et de nos exigences, par la prière renouvelée.

Grâce à cette fine exploration du cœur et de l’esprit humain, le père Pascal Ide donne ainsi des suggestions d’examen de conscience, de travail sur soi, et de conversion des comportements pour que chacun entre dans des relations transformées (sous-titre). Une véritable valorisation de la personne même s’approfondit, et l’être humain devient progressivement « heureux et saint » (p. 198). La fécondité de l’ « influence internationale du personnalisme fondé par Emmanuel Mounier » (p. 207) apparaît pleinement ici, sachant que Karol Wojtyla lui a donné une orientation plus « métaphysique et phénoménologique, ainsi qu’anthropologique et éthique » (p. 208). Une utile et abondante bibliographie est donnée. Au final, d’une lecture vivante et aisée, cet ouvrage est un excellent guide pour progresser dans une relation purifiée envers nos proches et envers Dieu.


Père Pierre Fournier
membre de l'équipe du service de formation permanente
diocèse de Gap et d'Embrun

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *